UN BREF PROFIL DE L'ASSOCIATION DES CRÉTOIS DE MONTREAL

L'Association des Crétois de Montréal est une organisation communautaire à but non lucratif crée le 12 janvier 1912 sous le nom de "La confrérie crétoise MINOS". Au cours des premières années, son principal but était de fournir un réseau de soutien et d'offrir des infrastructures et des services communautaires aux immigrants grecs d'origine crétoise à leur arrivée au Québec. Plus précisément, le but initial de l'association était d'abriter les immigrants nouvellement arrivés et de leur fournir des logements, des services d'orientation et de recherche d'emploi afin qu'ils puissent trouver du travail et devenir autonomes le plus rapidement possible. De nombreux immigrants nouvellement arrivés ne viennent pas exclusivement de l'île de Crète, ils sont accueillis et conduits sur le marché du travail au Québec en tant qu'individus productifs respectueux des lois fiscales.

La confrérie fut fondée au restaurant Crown Café situé au 272, rue Craig St. Est. Le propriétaire, Mr Xenakis, travaillait dans le secteur de la restauration depuis la fin des années 1890. Tous les 35 crétois de Montréal à cette époque sont devenus membres de la Confrérie. Son premier président fut M.G. Kalfas un ingénieur qui joua plus tard un rôle primordial dans l'organisation de ce qu'on appelle aujourd'hui la Communauté Hellénique de Montréal.

Le Crown Café n'était qu’une continuation du succès de l'esprit d'entreprise crétois à Montréal qui a débuté dès 1864 avec la pâtisserie de M. Zerboudakis, située au 56 rue St. Paul, un traiteur officiel du gouvernement du Québécois. Avant cela, de petites entreprises comme le fumoir de M. Kyriakos Kritikos étaient exploitées depuis 1860 dans la zone portuaire de Montréal. Ces pionniers ont été les premières entreprises grecques au Québec et au cours des 120 dernières années, beaucoup d'autres ont pris le chemin de l'entrepreneuriat. La confrérie fut officiellement enregistrée comme une organisation communautaire inscrite dans les archives de la ville de Montréal en 1918 après l'initiative prise par M. Ulesses Kourtikakis. La confrérie crétoise officiellement instituée, créée en 1912, fut la première association grecque enregistrée au Québec.

Depuis sa création, les intérêts de la Fraternité s'étendent au-delà des immigrants crétois grecs et dans tous les aspects de la réalité canadienne. Lorsque la Grande Guerre éclata en 1914, vingt membres de la confrérie crétoise avaient rejoint le régiment Black Watch et se sont battus avec des forces alliées dans le front occidental, trois d’entre eux avaient trouvé la mort et sept autres furent blessés et libérés du service actif de l’armée.

Le restaurant qui se trouvait à l'angle des rues Sherbrook et St- Laurent était connu depuis des décennies comme le restaurant de "John le soldat" puisqu'il appartenait à John Paterakis, l'un des survivants de la Grande Guerre et a rendu l’âme à la fin des années 70.

M. Micheal Droulis un des membres de la confrérie Crétoise et survivant de la Grande Guerre, a fondé le premier programme de radio communautaire grecque qui a débuté en 1928. La confrérie s'adressait toujours à toute la communauté et à quatre de ses membres, MB Xenakis, Emm. Papadakis, Mm. Chatzidakis et G. Kalfakis-Kalfas étaient les pères fondateurs des écoles de la communauté Hellénique de Montréal, une institution dont ont bénéficié des milliers d'enfants immigrés grecs. Ces écoles sont devenues des écoles entièrement trilingues et ont été reconnues par le gouvernement du Québec depuis plus de trois décennies.

La confrérie a pris sa forme actuelle en 1962 quand elle devint ce qu'on appelle aujourd'hui l'Association des Crétois de Montréal. L'Association a maintenu son propre immeuble au 5220, Avenue Park, de 1962 à 2017 car elle fonctionnait comme un café communautaire et restait ouverte plusieurs jours par semaine pour tous les résidents de la région sans distinction de nationalité, de couleur, de sexe ou d'âge. Les bureaux étaient situés au deuxième étage de l’immeuble et le troisième étage avait des chambres qui, pendant des années abritaient gratuitement les nouveaux immigrants grecs jusqu'à ce qu'ils puissent trouver la stabilité financière. Ces mêmes locaux furent également utilisés pour accueillir des personnes visitant le Canada pour des raisons médicales, des groupes de théâtre ainsi que des musiciens et des conférenciers. En 2017, l’immeuble du 5220 Park a été vendu et l'association s’est installée à Laval.

Depuis sa création, l'Association s'est engagée dans des activités culturelles. En 1968, il a institué la première école grecque de l'après-midi dans la communauté Hellénique. L'école fonctionnait tous les samedis de septembre à juin sur une base annuelle jusqu'en 1993 quand elle a cessé de fonctionner en raison d'un nombre décroissant d'étudiants. L’école était ouverte à tous les enfants sans distinction d’origine que leurs parents soient d'origine crétoise ou non et son programme d'études couvrait l'enseignement de la langue grecque et des activités folkloriques. L'Association n'avait jamais reçu de subventions de la part de l'administration fédérale, provinciale ou municipale, les dépenses étant entièrement couvertes par les contributions de ses membres et l'école a été reconnue officiellement par le Ministère de l'éducation de la République Hellénique et des attestations  étaient décernées chaque année aux brillants lauréats. Durant une période de vingt-cinq ans, on estime que plus de 2 500 élèves ont fréquenté l'école car les dossiers disponibles indiquent qu'en moyenne 110-120 étudiants obtiennent leur diplôme chaque année.

L'Association a parrainé des activités de collecte de fonds pour les hôpitaux de Montréal (Shriners, les enfants) en contribuant annuellement une moyenne de 10 000 $ par le biais d'activités telles que les tournois de golf ainsi que d'autres types d'événements. Pendant des années, l'association a contribué à la Fondation des Bourses d'études Hellénique; une institution vouée à l’octroi de bourses pour exceller à plein temps des étudiants universitaires de premier et de deuxième cycles au Québec.

Au cours des années 1970 et 1980, le nombre de membres de l'Association était de l'ordre de 400 à 500 membres. Le nombre de Crétois vivant aujourd'hui dans la grande région de Montréal est estimé à environ 6 000. Fidèle à la tradition de ses pères et de ses ancêtres, l'Association a continué de prospérer grâce aux efforts de tous ses membres, jeunes et adultes. En fait, le conseil d'administration est composé principalement de Crétois nés au Canada.

Il convient de noter que tous les espaces publics exploités par l'Association sont ouverts à tous les membres du public, quel que soit leur statut d’adhérent.

A BRIEF PROFILE OF THE CRETANS’ ASSOCIATION OF MONTREAL

The Cretans' Association of Montreal is a nonprofit community organization that was first established on the 12th of January 1912 under the name of "Cretan Brotherhood MINOS". In the early years it's purpose was to primarily provide a support network and accompanying community infrastructure and services for Greek immigrants of Cretan origin upon arriving in Quebec. More specifically, the purpose of the association was to initially shelter newly arriving immigrants and provide them with orientation and work-related seeking facilities and services in order that they may find work and become self-sufficient as quickly as possible. Many newly arriving immigrants, not exclusivly from the island of Crete were received and fielded to the Quebec work force as tax-paying law abiding productive individuals.

The brotherhood was established at the Crown Cafe restaurant situated then at 272 Craig st. east. The owner, Mr. Xenakis, had been in the restaurant business since the late 1890s. All 35 Cretans in Montreal at that time became members of the Brotherhood. Its first president was Mr. G. Kalfas an engineer, who later assumed a pivotal role in the organization of what is now known as the Hellenic Community of Greater Montreal.

The Crown Cafe was but a continuation of successful Cretan entrepreneurship in Montreal that started as early as 1864 with the then recognized patisserie of Mr. Zerboudakis situated at 56 rue St. Paul, an official caterer of the Quebec governament. Even before that however, small businesses like the smoke shop of Mr. Kyriakos Kritikos, had been operating since 1860 in the Montreal port area. These pioneers were the first Greek businesses in Quebec and over the span of the last 120 years many more have taken the entrepreneurial path. The Brotherhood was officially recorded as a community organization inscribed in the archives of the city of Montreal in 1918 after the initiative taken by Mr. Ulesses Kourtikakis. The officially instituted Cretan Brotherhood, first established in 1912, was the first registered Greek association in Quebec.

Ever since its formation, the Brotherhood's interests extended beyond Greek Cretan immigrants and into all aspects of Canadian reality. When the Great War broke out in 1914 twenty members of the Cretan Brotherhood joined the Black Watch regiment and fought along the Allied forces in the Western front. Three were killed and seven were injured and discharged from active duty. The restaurant that was situated on the corner of Sherbrook and St. Laurent streets was for decades known as the restaurant of "John the soldier" since it belonged to John Paterakis, one of the Great War survivors who passed away in the late 70s.

Mr. Micheal Droulis a member of the Cretan Brotherhood and a Great War survivor, founded the first Greek community radio program that began in 1928. The Brootherhood was always reaching out to the entire community and four of its members, Mr. B. Xenakis, Emm. Papadakis, Mm. Chatzidakis and G. Kalfakis-Kalfas were the founders of the Schools of the Hellenic Community of Montreal, an institution that benefited thousands of Greek immigrant children. These schools evolved into fully trilingual schools and were recognized by the Governement of Quebec for more than three decades.

The Brotherhood assumed its current form in 1962 when it became what is known today as the Cretans' Association of Montreal. The Association maintained its own building at 5220 Park avenue from 1962 until 2017. It functioned as a communal cafe and remained open several days a week for all residents of the region irrespective of nationality, colour genre or age. Offices were situated on the second floor of the building and the third floor had rooms that for years sheltered newly arriving Greek immigrants, free of charge until they could could sustain themselves financially. The same premises had also been used to house individuals visiting Canada for medical reasons, theatrical groups as well as musicians and speakers. In 2017 the building on 5220 Park was sold and the association relocated to Laval.

The Association has been engaging in cultural activities since the beginning. In 1968 it instituted the first afternoon Greek school in the Hellenic community. The school functioned every Saturday from September to June on a yearly basis until 1993 when it stopped operating due to a dwindling number of students. The school was open to all children regardless of whether their parents were of Cretan origin and its curriculum covered the teaching of the Greek language and folkloric activities. The Association never received any susidies for the school from either the federal, provincial or municipal governements, the expenses were entirely covered by the contibutions made by its members. The school was officially recognized by the Ministry of Education of the Hellenic Republic and related certificates were awarded on a yearly basis to excelling graduates. Over a span of twenty five years it is estimated that over 2500 students attended the school. Available records indicate that on average 110-120 students graduated yearly.

The Association has sponsored fund raising activties for Montreal hospitals (Shriners, Childrens) contibuting on an annual basis an average of $10,000 through such activities as golf tournaments as well as other types of events. For many years the association has contributed to the Hellenic Scholarship Foundation; an institution devoted to awarding bursaries to excelling full time undergraduate and graduate university students in Quebec.

During the 1970s and the 1980s the membership roll of the Association ran in the order of 400 to 500 members. The number of Cretans living today in the Greater Montreal area is estimated to be about 6,000. In keeping up with the tradition of their fathers and forefathers the Association has continued to thrive through the efforts made from all its members young and old. In fact the board of directors as of late is mainly constituted of Canadian born Cretans.

It should be noted that all the public spaces operated by the Association are open to all members of the public regardless of their membership status.